Pêle-mêle

30 mai 2021

RIN – Meer (prod. Alexis Troy)

Publié par ditchlakwak dans "Musi-Kwak"
Image de prévisualisation YouTube
30 mai 2021

Mort à crédit (145)

Publié par ditchlakwak dans "Mort à crédit" par Louis Ferdinand Céline

 

Le vieux, il restait à peine, il se tapait la cloche très vite, il repartait sur son tricycle. C’est Jonkind qui animait toutes les parlotes, lui tout seul ! No trouble ! Il avait appris un autre mot ! No fear ! Il en était fier et joyeux. Ça n’arrêtait pas !
« Ferdinand ! No fear ! » qu’il m’apostrophait sans cesse, entre chaque bouchée…
Dehors, j’aimais pas qu’on me remarque… Je lui bottais un petit peu le train… Il me comprenait bien, il me foutait la paix… Pour sa récompense, je lui donnais des cornichons. J’en emportais une réserve, j’en avais toujours plein mes poches… C’était sa friandise exquise, avec ça, je le faisais marcher… Il se serait fait crever en pickles…
Notre salon se déplumait… Les bibelots sont barrés d’abord… et puis le divan capitonné rose, et puis les potiches, enfin pour finir les rideaux… Au milieu de la pièce, les derniers quinze jours, il ne restait plus que le Pleyel, un gros noir, monumental…
Ça me disait pas beaucoup de rentrer, puisqu’on avait plus très faim… On prenait des précautions, on emportait des provisions, on pillait un peu la cuistance au moment de sortir. Je me sentais plus pressé du tout… Même fatigué je me trouvais mieux dehors à baguenauder par-ci, par-là… On se reposait au petit bonheur… On se payait une dernière station, sur les marches ou sur les rocailles, juste à la porte de notre jardin… Là où passait le grand escalier, la montée du port, c’était presque sous nos fenêtres… On restait avec Jonkind, le plus tard possible, planqués, silencieux.
On discernait bien les navires, de cet endroit-là, les venues, les rencontres du port… C’était comme un vrai jeu magique… sur l’eau à remuer de tous les reflets… tous les hublots qui passent, qui viennent, qui scintillent encore… Le chemin de fer qui brûle, qui tremblote, qui incendie par le travers les arches minuscules… Nora, elle jouait toujours son piano en nous attendant… Elle laissait la fenêtre ouverte… On l’entendait bien de notre cachette… Elle chantait même un petit peu… à mi-voix… Elle s’accompagnait… Elle chantait pas fort du tout… C’était en somme un murmure… une petite romance… Je me souviens encore de l’air… J’ai jamais su les paroles… La voix s’élevait tout doucement, elle ondoyait dans la vallée… Elle revenait sur nous… L’atmosphère au-dessus du fleuve, ça résonne, ça amplifie… C’était comme de l’oiseau sa voix, ça battait des ailes, c’était partout dans la nuit, des petits échos…
Tous les gens étaient passés, tous ceux qui remontaient du boulot, les escaliers étaient vides… On était seuls avec no fear… On attendait qu’elle s’interrompe, qu’elle chante plus du tout, qu’elle ferme le clavier… Alors on rentrait.
Le piano à queue, il a plus existé longtemps. Ils sont venus le chercher les déménageurs un lundi matin… Il a fallu qu’ils le démantibulent pièce par pièce… Avec Jonkind on a pris part à la manœuvre… Ils ont agencé d’abord un vrai treuil au-dessus de la croisée… Ça passait mal par la fenêtre… Toute la matinée, au salon, ils ont trafiqué des cordes, des poulies… Ils ont basculé la grande caisse par la véranda du jardin… Je le vois encore le grand placard tout noir qui s’élève dans l’air… au-dessus du panorama…
Nora, dès le début du travail, elle est descendue en ville, elle est restée tout le temps dehors… Elle devait faire peut-être une visite ?…
Elle avait mis sa plus belle robe !… Elle est rentrée qu’assez tard… Elle était extrêmement pâle…

A suivre

 

25 mai 2021

BIENVENUE EN 2030 !

Publié par ditchlakwak dans Vidéos

« Bienvenue en 2030 ! Je ne possède rien, je n’ai pas de vie privée et la vie n’a jamais été aussi meilleure. Bienvenue dans ma ville ou devrais-je dire notre ville. Je ne possède rien, je ne possède pas de voiture, je ne possède pas de maison, je ne possède pas de d’appareils électroménagers ou de vêtements, ce qui pourrait sembler étrange pour vous, mais c’est parfaitement logique pour nous dans cette ville où tout ce que vous considérez comme un produit est maintenant devenu un service …. »

Image de prévisualisation YouTube
24 mai 2021

Le coup de gueule de Pierre Barnerias

Publié par ditchlakwak dans Divers
Image de prévisualisation YouTube
23 mai 2021

Anny Duperey à la manif « Ami Entends-tu » contre le Pass Sanitaire

Publié par ditchlakwak dans Vidéos
Image de prévisualisation YouTube
12345

lescroco2010 |
edemos |
Rituel amour retour |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Exos et mandas passion
| BELTOGOMAG
| tout et n'importe quoi