Pêle-mêle

18 mai 2018

Billankoursk, petit coin de Russie aux portes de Paris

Publié par ditchlakwak dans Envie de partager

Billankoursk

Il y a 100 ans, lors de la révolution russe, des familles venues de toute la Russie ont trouvé refuge aux portes de Paris, à Boulogne-Billancourt, dont un quartier avait été rebaptisé symboliquement Billankoursk. Il reste encore aujourd’hui des traces de ces hommes et de ces femmes.

Face aux attaques des rues et des pelleteuses, les usines Renault ont cédé la place. Il ne reste aujourd’hui que quelques morceaux de façade de la régie, et de rares immeubles ouvriers.

Seuls certains indices rappellent la présence des milliers de Russes qui ont transformé dans les années 30 Billancourt en Billankoursk. Cachée derrière des immeubles de standing, Xénia veille sur la petite église orthodoxe de la ville. À 83 ans, elle tient à entretenir la mémoire de ses compatriotes.

30 000 Russes embauchés

Beaucoup travaillaient à 500m de là, chez Renault. Au pied de l’usine, le cyrillique s’affichait sur tous les murs. Grand consommateur de main d’oeuvre, le constructeur automobile va embaucher successivement 30 000 Russes.

Des hommes cultivés, des officiers, parfois même des princes vont s’activer sur les chaînes de fabrication. Pourtant, un signe les différencie des autres ouvriers : la cravate. Après-guerre, les Russes de Billakoursk ouvrent alors leurs valises définitivement. Ils savent que leur passage en France est plus qu’une escale temporaire.

Voir vidéo ici

http://www.dailymotion.com/video/x67hgkx
22 mars 2018

Zakhar Prilepine : «On demande aux Russes d’avoir honte de leur existence»

Publié par ditchlakwak dans Envie de partager

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – L’écrivain Zakhar Prilepine était invité au Salon du Livre à Paris, qui a mis la littérature russe à l’honneur. L’auteur de «Ceux du Donbass», un récit de sa guerre aux côtés des rebelles pro-russes en Ukraine, se livre à un examen de la situation politique, religieuse et internationale de la Russie.

Lire la suite de l’article → ici

21 mars 2018

Printemps

Publié par ditchlakwak dans Envie de partager

Printemps dans Envie de partager birke-mehr

 

Ô mélodie de la sève
qui dans les instruments
de tous ces arbres s’élève -,
accompagne le chant
de notre voix trop brève.

C’est pendant quelques mesures
seulement que nous suivons
les multiples figures
de ton long abandon,
ô abondante nature.

Quand il faudra nous taire,
d’autres continueront…
Mais à présent comment faire
pour te rendre mon
grand coeur complémentaire ?

Rainer Maria RILKE   (1875-1926)

14 mars 2018

Anniversaire!

Publié par ditchlakwak dans Envie de partager

AUJOURD’HUI, c’est le 139ème anniversaire de la naissance d’Albert Einstein.

Anniversaire! dans Envie de partager albert-einstein-wallpapers_22285_1280x800_750_500

Physicien théoricien allemand, l’un des plus grands scientifiques de l’Histoire dont la renommée dépasse largement le milieu scientifique. Connu du grand public pour l’équation E=mc2 (qui établit une équivalence entre la matière et l’énergie d’un système). Auteur de la théorie de la relativité restreinte en 1905 et la théorie de la gravitation dite relativité générale en 1916. L’un des plus grands contributeurs au développement de la mécanique quantique et de la cosmologie. Prix Nobel de physique de 1921 pour son explication de l’effet photoélectrique.

« N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. »

3 mars 2018

Pressés, stressés …

Publié par ditchlakwak dans Envie de partager

Pressés, stressés ... dans Envie de partager 780726

 

« Moi, j’ai compris très tôt qu’une vie, ça passe en un rien de temps, en regardant les adultes autour de moi, si pressés, si stressés par l’échéance, si avides de maintenant pour ne pas penser à demain… Mais si on redoute le lendemain, c’est parce qu’on ne sait pas construire le présent, on se raconte qu’on le pourra demain et c’est fichu parce que demain finit toujours par devenir aujourd’hui, vous voyez ? Donc il ne faut surtout pas oublier tout ça. Il faut vivre avec cette certitude que nous vieillirons et que ce ne sera pas beau, pas bon, pas gai. Et se dire que c’est maintenant qui importe : construire, maintenant, quelque chose, à tout prix, de toutes ses forces. Toujours avoir en tête la maison de retraite pour se dépasser chaque jour, le rendre impérissable. Gravir pas à pas son Everest à soi et le faire de telle sorte que chaque pas soit un peu d’éternité ».

12345...106

lescroco2010 |
edemos |
Rituel amour retour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exos et mandas passion
| BELTOGOMAG
| tout et n'importe quoi